Texte et illustrations : Véronique Béné

«Gwyann» c’est le nom créole de la Guyane française.
«Gwyann du Maroni» raconte la découverte, durant six semaines de l’hiver 2017, d’un fleuve amazonien couleur café au lait, qui coule entre deux murailles végétales et s’appelle le Maroni. Voie essentielle pour remonter vers l’intérieur de la Guyane, il est sans cesse parcouru de pirogues colorées.

Partie pour dessiner la forêt équatoriale, m’immerger dans l’océan vert, j’ai, à la place, plongé dans la diversité humaine qui borde le grand fleuve.